randonnée dans le Mercantour

Quelle est la différence entre un trek et une randonnée?

La nature offre un terrain de jeu vaste et varié pour les fondus de nature et amateurs d’aventure et d’exploration. Deux activités populaires et sportives pour se connecter avec l’environnement naturel qu’est la montagne sont le trekking et la randonnée. Bien que souvent utilisés de manière interchangeable, ces termes englobent des expériences distinctes. Nous explorerons les différences entre le trek et la randonnée, en mettant en lumière les caractéristiques uniques de chaque activité. Notre agence de randonnées saura vous conseiller selon vos capacités.

Le trek ou trekking

il est toutefois important de noter que le terme « trek » peut avoir des connotations différentes selon les personnes. Certaines pourraient considérer un trek comme une longue randonnée, tandis que d’autres pourraient le considérer comme un trek plus intense en raison des défis physiques et de la durée impliquée.

Déjà revenons à l’étymologie du terme «  trek » :

Le terme « trek » a des origines sud-africaines et provient du mot néerlandais « trekken », qui signifie « marcher » ou « migrer ». En Afrique du Sud, le mot « trek » a été largement utilisé pour décrire les migrations de colons néerlandais (Afrikaners) à l’intérieur des terres à partir du XVIIe siècle. Ces déplacements étaient souvent longs et difficiles, et le terme « trek » a été adopté pour décrire ces voyages à pied à travers des territoires difficiles.
Il a été popularisé pour décrire une expédition ou un voyage prolongé, souvent à pied, à travers des régions sauvages ou des terrains difficiles. Un trek implique généralement une aventure en plein air sur une période de temps prolongée, et il peut inclure la traversée de montagnes, de déserts, de forêts, ou d’autres environnements naturels variés. Il implique souvent un engagement prolongé dans la nature. Les treks peuvent varier en difficulté et en durée, allant de voyages relativement courts à des expéditions de plusieurs semaines ou mois.Le trekking est souvent associé à une expérience plus intense et à des défis physiques plus importants par rapport à une simple randonnée. Les treks peuvent impliquer le port d’équipement de camping, la traversée de terrains difficiles, et la nécessité d’assurer sa subsistance pendant plusieurs jours, par opposition à une randonnée d’une journée plus légère et moins exigeante.
L’utilisation du terme « trek » pour décrire des expéditions en plein air dans d’autres contextes, tels que des voyages de trekking à travers des régions montagneuses ou sauvages, est devenue plus répandue au fil du temps. L’association du mot avec les voyages d’exploration en pleine nature a contribué à sa popularité mondiale dans le domaine du tourisme d’aventure. L’utilisation du terme dans le contexte du tourisme d’aventure, en particulier pour décrire des randonnées prolongées et des expéditions en montagne, s’est répandue mondialement. Aujourd’hui, « trek » et « trekking » sont couramment utilisés pour décrire des activités de plein air qui impliquent des voyages à pied sur des terrains variés et souvent difficiles, offrant une expérience d’aventure immersive dans la nature.

La randonnée :

La randonnée, d’autre part, est une activité plus générale qui consiste à marcher sur des sentiers ou des chemins préétablis, souvent sur des distances plus courtes. Les randonneurs peuvent parcourir des itinéraires variés, des sentiers côtiers aux forêts luxuriantes, et peuvent choisir de marcher pendant quelques heures ou une journée entière. Contrairement au trekking, la randonnée ne nécessite pas nécessairement un équipement de camping lourd, et elle est souvent plus axée sur la découverte de la nature.
Le mot « randonnée » provient également du français, et son origine est liée à l’ancien français. Il dérive du verbe « randir » signifiant « errer » ou « vagabonder ». L’évolution de ce terme a conduit à la formation du mot « randonnée » tel que nous le connaissons aujourd’hui.
Le concept de randonnée était initialement associé à des déplacements non structurés ou à des voyages sans destination précise. Au fil du temps, le sens du mot a évolué pour englober des activités de marche récréative, souvent effectuées dans des espaces naturels à des fins de détente, d’exercice ou de découverte.
Ainsi, le mot « randonnée » est utilisé pour décrire une promenade ou une marche à pied, généralement en plein air, avec une connotation de loisir et de plaisir. Il peut englober des activités de courte durée sur des sentiers balisés ou des itinéraires plus longs et exigeants dans des environnements naturels variés. Lire l’article du figaro sur l’étymologie:
https://www.lefigaro.fr/langue-francaise/expressions-francaises/2017/07/21/37003-20170721ARTFIG00004-de-la-chasse-a-la-randonnee-il-n-y-a-qu-un-pas.php

Trek et Randonnée : deux activités sportives pour découvrir le Mercantour :

Niché dans les Alpes-Maritimes, le Mercantour offre un écrin de nature préservé pour les passionnés de montagne. Que vous soyez attiré par l’effort intense d’un trek ou l’effort moins sportif d’une randonnée, le Mercantour propose des expériences uniques pour tous les amateurs de cimes, sommets, lacs d’altitude, vallons verdoyants, alpages fleuris parcourus par une faune remarquable.

Voici quelques exemples de treks ou de randonnées de plusieurs jours dans le parc national du Mercantour
– La grande traversée du Mercantour: cette traversée emblématique peut être qualifiée de trek car elle demande un engagement certain :
https://randoxygene.departement06.fr/randos-itinerantes/grande-traversee-du-mercantour-11289.html
à l’image du territoire des Alpes-Maritimes,elle relie la haute montagne à la mer, en révélant des paysages variés et contrastés uniques qui constituent sa richesse et en ont fait sa renommée.

Trek dans le Parc National du Mercantour :

  • Durée : Les treks dans le Mercantour impliquent généralement des itinéraires plus longs étalés sur plusieurs jours. Les trekkers peuvent parcourir des distances considérables, explorant des régions éloignées du parc.
  • Intensité : Les treks peuvent être plus exigeants physiquement, avec des ascensions plus prononcées, des terrains variés et des conditions plus extrêmes. Les trekkers peuvent emprunter des sentiers moins fréquentés, traversant des cols élevés et découvrant des vallées isolées.
  • Hébergement : Les trekkers dans le Mercantour peuvent opter pour des nuits en refuge ou même du camping en pleine nature, portant généralement tout leur équipement sur leur dos.

 

Randonnée dans le Parc National du Mercantour :

  • Durée : Les randonnées dans le Mercantour sont généralement des excursions plus courtes, souvent réalisables en une journée. Elles permettent aux participants de découvrir certains des paysages les plus emblématiques du parc sans nécessiter une engagement sur plusieurs jours.
  • Intensité : Les randonnées peuvent être moins exigeantes physiquement, avec des sentiers plus accessibles. Cependant, cela dépend du choix spécifique du sentier, car le Mercantour offre une gamme variée de sentiers adaptés à différents niveaux de compétence.
  • Hébergement : Les randonneurs d’une journée n’ont généralement pas besoin d’équipement de camping lourd, et le parc offre souvent des refuges ou des aires de pique-nique pour des pauses ou des repas en plein air.

– La randonnée  de 4 à 7 jours  » lacs et cimes du Mercantour » proposée par l’agence Itinerance Trekking ne demande pas tant d’investissement physique d’un long trek et offre un confort d’hébergements variés. Les paysages traversés sont fantastiques avec ses gorges rouges uniques en Europe et bien sûr le lac d’Allos, plus grand lac d’altitude d’Europe.

 

Conclusion

En résumé, la différence entre le trek et la randonnée dans le Parc National du Mercantour réside dans la durée, l’intensité physique et les options d’hébergement. Les treks offrent une aventure prolongée à travers des terrains plus exigeants, tandis que les randonnées permettent des excursions plus courtes et accessibles pour explorer la beauté naturelle du parc. Les deux offrent des expériences enrichissantes, chacune adaptée aux préférences et au niveau d’engagement de l’individu.

 

Table des matières