Mercantour en rando : Un chaton trop mignon et un ânon trop ronchon

Itinérance innove en 2020 et organise des randos dans le Mercantour pour chatons transportés par nos ânons….Parlez-en à vos animaux de compagnie!

Il n’est pas bien difficile d’inventer des histoires d’animaux mais de là à prétendre égaler Jean de la Fontaine ou Marcel Aymé, il n’en sera pas question. Cependant, nous allons raconter ici l’histoire vraie de vraie qui s’est passée dans nos montagnes.

Nous avons chez nous un joli chaton trop mignon et un ânon tout ronchon parce qu’il ne peut pas s’enrouler dans la panière devant le feu comme le chaton. Il est dehors, et dehors il estime qu’il fait un peu froid bien qu’il soit couvert de poils comme une peluche. Son copain, un petit chat espiègle vient régulièrement le provoquer et jouer de la patte, tout en s’exerçant à faire le gros dos devant son copain.

Puis-je m’inviter?

Le voici donc un peu effrayé, le bruit des sabots sur les carreaux en terre cuite lui fait un peu peur et nous aimerions bien qu’il mette des pantoufles mais tant pis. Et soudain, il tombe en arrêt devant notre chaton confortablement installé dans sa panière en osier. Il s’arrête net, un autre monde est donc possible ! »Je suis tout nu et tout culotté, moi aussi » se dit-il.

J’irai dormir chez vous

Il faut dire qu’il a vu récemment l’émission d’ Antoine de Maximy, et le concept de se faire inviter à dormir chez les gens demande manifestement un bon bagou, ( il sait braire puissamment) et se contente de quelques tranches de pain même pas frais et une ou deux carottes en amusement feront l’affaire.

Cependant les humains sont compliqués et ont intégré dans leur mode de vie qu’un ânon n’est pas vraiment un animal de compagnie, du moins d’intérieur. Et alors, il est éconduit avec une grand politesse, certes mais beaucoup de fermeté dans le geste. Qu’on ne l’y reprenne pas.

Un conte pour Aloïs

ALors, devant le chagrin de petit Aloïs qui aurait bien aimé s’installer avec son ânon devant la cheminée, nous lui avons raconté l’histoire de Delphine et Marinette: l’âne et le Cheval : Un soir, en s’endormant, Delphine et Marinette expriment le souhait de devenir l’une un âne, l’autre un cheval. A leur réveil, elles ont la bonne surprise de voir que leurs voeux sont exaucés. Les parents n’en croient pas leurs yeux. Mais très vite ils oublient que ce sont leurs petites filles, et ils commencent à les traiter comme tous les autres animaux de la ferme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *