stage de meditation et randonnée dans le Mercantour

Notre époque incertaine rend les angoisses des gens plus palpables. L’engouement pour les « techniques de bien-être » pervertissent la vérité des pratiques millénaires comme la méditation, le yoga, le tai chi , le Qi Qong.
Le web est truffé de déclarations fracassantes qui n’ont d’ailleurs de frappantes que les intimations à être heureux, équilibré, bien dans sa peau.
On est gavés de ces promesses d’un endroit où le temps s’arrête dans des lieux dédiés. La spiritualité devient un produit. Triste époque. Laissons donc à notre ami l’âne Gédéon l’art de commenter et de démystifier l’approche de la méditation en montagne où nous sommes de gros bourrins, pardon des ânes à qui il ne faut pas conter trop de fadaises …. mais qui s’essaient à la méditation grâce à la compagnie de nos maîtres les ânes.

Qu’est ce que la méditation?


Gédéon : Cette équipe d’Itinerance est entre deux chaises: elle doit à la fois trouver des gens pour leur stage de méditation et n’ose pas vraiment dire ce qu’elle pense de tous ces pseudos stages alors, voilà qu’on ressort ce pauvre Gédéon, chargé de dire ses 4 vérités au monde entier.
Oui alors, vous voulez être à l’écoute de votre corps, apaiser vos toxines mentales, vous libérer du poids de votre stress, parlementer avec votre égo encombrant, maitriser vos pensées envahissantes que les bouddhistes appellent le singe, le » singe de l’esprit « qui habite en vous. Turbulent, agile, il bondit d’idées en idées, saute d’une pensée à l’autre et ne vous laisse pas de répit pour rester calmement dans le présent, là où vous aimeriez porter votre attention libérée de cette agitation constante. Ce sont les bouddhistes et les taoïstes qui ont donné ce nom de singe à notre agitation mentale. Moi, en tant qu’âne, je suis rarement perturbé par des pensées incontrôlables: quand je broute, je broute et ça, mes amis, n’est pas donné à la race humaine.
La pratique de la méditation, ce n’est pas plus que ce mantra : quand je broute, je broute.

Laisser l’esprit respirer

Mais venez-donc vous y essayer ici à Villeplane dans notre écogîte accueillant qui propose des repas délicieux, cuisine fait maison avec les produits du jardin. Je vous souhaite bien du courage et de l’endurance car ce singe, votre ami qui ne vous quitte jamais est capricieux, fantaisiste, agité. C’est lui qui vous empêche d’être pleinement là quand vous lisez un livre et que vous devez relire 3 fois ce passage parce que vous êtes en train de vous demander si vous avez bien répondu au mail de votre amis, c’est lui qui virevolte pendant que vous essayez d’écouter ce morceau de musique, c’est lui qui vous sort de ce discours certes pas passionnant mais que vous devez commenter. Votre petit singe mental s’apprivoise, rassurez-vous.
Depuis longtemps, les perturbations intérieures ont été reconnues par les sages et les philosophes mais notre époque moderne comporte un écueil supplémentaire : le zapping grâce ou à cause du multimédia, de Facebook, Twitter les mails à lire, Wikipedia à consulter, répondre au téléphone en même temps qu’on s’informe. L’information tue l’information. Cette surstimulation de notre esprit nous rend insatisfait, nerveux et éparpillé. Cette sollicitation permanente épuise.
Cette pollution attentionnée est décrite dans cet article du Monde et par Christophe André :
Dans ce stage que nous vous proposons, il y a des temps d’inactivité ». savourer ne rien faire, laisser le cerveau divaguer est un luxe.

Grâce à la randonnée, concentrez-vous!

La marche en montagne favorise le calme du cerveau qui est en ébullition et souffre du « syndrome de déconcentration », ce mal du 21 eme siècle Pour preuve, l’écho mondial de l’article de Nicholas Carr, « Google rend-il stupide ?« , publié à l’été 2008. L’auteur y soutient que l’usage du Web limite la capacité de concentration. Son livre, The Shallows (Norton, 2010) vient d’être traduit en français(Internet rend-il bête ?

« Cette réalité intrusive n’est pourtant pas vécue par chacun de la même façon. Les plus de 50 ans ont appris à écrire au cours préparatoire avec une plume Sergent Major, dans un encrier. Plus généralement, les plus de 30 ans ne sont pas nés une souris à la main et jonglent quotidiennement avec des outils numériques. Une gymnastique coûteuse en énergie, explique le psychiatre Roland Jouvent. Les quadras, génération perdue ? « Disons que les jeunes peuvent plus aisément switcher, répond ce scientifique. Leur plasticité cérébrale leur permet de passer facilement d’un acte à un autre, en utilisant leurs cinq sens. »

La méditation

Face à ce constat, on se tourne dorénavant vers cette pratique qu’est la méditation pour s’isoler mentalement, s’ancrer un temps dans un présent qui n’appartient qu’à soi.
« La méditation, c’est scientifiquement prouvé, stabilise l’attention, augmente la capacité de concentration et l’habileté à passer d’une tâche à l’autre », ajoute Christophe André, auteur de Méditer jour après jour
La méditation est une pause intérieure qui vous permet de ralentir. Mais là, le singe de l’esprit vous attend et il vous faut apprendre à le faire taire en l’occupant par des astuces par exemple en se centrant sur la respiration.
Vous pouvez décider d’être ici et maintenant, c’est une démarche qui comporte des pièges mais peut devenir un art de vivre.
Le prochain stage se fait du 25 au 28 septembre 2020 avec Joël, votre encadrant, licencié en géographie, accompagnateur, et guide de haute montagne, il pratique depuis de nombreuses années et reçoit un enseignement zen auprès de Jacques Castermane au centre Dürkheim.

Marcher, respirer, ralentir avec Joël

« Marcher en montagne, c’est éveiller en nous ce qui nous relie à la nature, développer réceptivité et sensibilité. C’est développer une écoute, un respect pour le vivant. C’est développer une vigilance juste dans nos gestes, nos pratiques. Toutes ces qualités humaines imprègnent peu à peu le quotidien; chemins des cimes et cheminement intérieur se rejoignent alors. » Joël. Voici un lien vers son site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *