Ouvrages et romans sur le Mercantour

Nous avons décidé d’ouvrir une nouvelle rubrique sur notre blog pour les passionnés de lecture. Bien évidemment, nous nous bornons aux lectures sur tous les thèmes qui touchent notre massif et qui pourraient vous séduire pendant votre séjour. Car, quel plaisir, le soir, après une bonne marche et un repas bien mérité que de s’installer dans son lit et pour une fois, ne pas s’adonner à ses mails, sa tablette ou son Facebook et de feuilleter un livre papier. C’est aussi ça les vacances dans nos contrées reculées : il n’y a pas forcément du réseau partout et, au fond de vous, ce n’est pas ce que vous recherchez sans vous le dire, bien sûr, le temps de vacances déconnectées?

Sommaire:

  • Bibliographie

Partir une semaine à la découverte du Mercantour est un voyage en soi. Le dépaysement est assuré! Une telle aventure se prépare à l’avance. D’abord, parce que dans les joies de ces loisirs, il y a l’avant-vacances, ce moment où on rêve de ces temps forts à venir, où on se projète, on s’interroge, on est titillés par la curiosité.

C’est pour répondre à ce désir d’en connaitre plus sur notre région que nous avons créé cet article. D’une part, nous vous conseillerons des livres  » avant -vos- vacances », qui vous permettront de vous renseigner sur la géologie, la faune ou la flore, en fonction de vos intérêts. Ensuite, nous vous proposerons des lectures pendant la randonnée, le soir , à l’étape, au fond du lit, des livres qui parleront du Mercantour. N’oubliez-pas que nous vous procurons un petit livret d’une centaine de pages où nous avons consigné des informations sur notre vallée et que vous pourrez télécharger à votre inscription. Ce petit document aborde les thématiques inhérentes à nos montagnes et sera un précieux guide pour répondre de façon assez succinte à votre curiosité. Cependant, pour ceux qui ont des désirs d’approfondir ces questions, il existe de bons livres :

Livres sur le massif du Mercantour

Connu pour sa faune, sa flore et sa géologie particulière, il est difficile de conseiller un livre plus qu’un autre et selon vos centres d’intérêts, vous pourrez également consulter à la maison des sites remarquablement documentés sur le parc national.

  • Pour la flore : « Guide des fleurs de montagne de Christopher Grey-Wilson, » seul guide consacré aux fleurs de montagne avec une aisance dans l’identification, chaque espèce étant détaillée avec des illustrations qui montrent les plantes à taille et couleur réelles. Vous saurez reconnaitre les orchis, véritable trésor endémique de nos montagnes aux noms évocateurs : sabot de Vénus, ophrys bourdon, orchis mâle, orchis singe, orchis militaire, orchis punaise ou encore orchis vanille, l’homme pendu etc. plus de 63 espèces ont été repertoriées. Vous pouvez consuter notre article pour plus de renseignements :Fleurs du Mercantour. On y trouve également une clé des arbres, arbustes et arbrisseaux, ce qui sera très utile pour reconnaitre les espèces à travers les forêts traversées. Noisetiers, pommiers sauvages, amelanchiers, aulnes, buis, chèvrefeuilles, érables, mélèzes, sorbier des oiseaux, frênes, épicéas, genevriers…
  • Avec Alain Creton, ethno-botaniste : Egalement nous vous conseillons les livres de notre intervenant de choc Alain Creton qui encadre nos stages sur la botanique. Passionné des plantes comestibles et médicinales, vivant dans la vallée de la Roya au coeur d’une magnifique chataignerie avec sa famille, il est également un fervent défenseur des droits de l’homme et participe avec toute son humanité aux moment forts de la Roya.
  • A ce sujet, un beau livre vient de paraitre aux frontières du Mercantour:  » Les Sentinelles, chroniques de la fraternité à Vintimille ».de Teresa Malfeis et Aurélie Selvi. Nos circuits de randonnées sont loin de la frontière italienne et nous n’avons pas à affronter le transit des migrants. LA haute vallée du Var est à l’extrème ouest de l’arrière-pays niçois, alors que la Roya est limitrophe de la frontière italienne et se glorifie de la Vallée des Merveilles qui est le site le plus connu des français. Cependant, nous sommes solidaires des habitants engagés la vallée de la Roya qui sont confrontés à des jeunes hommes, des jeunes femmes, des familles avec jeunes enfants poussés à fuir les zone de conflits et à chercher asile en passant par les chemins frontière du Massif du Mercantour.
  • Pour la faune :

Avec Cedric : Nous recommandons vivement le livre de Cedric Robion, l’accompagnateur en montagne, spécialiste de la faune, merveilleux photographe qui organise avec nous un séjour sur la faune du Mercantour.

Personne mieux que lui saura vous faire partager sa passion, vous contera ses affûts et la relation profonde qu’il entretient avec le milieu montagnard. Les photos qui sont à l’écogîte de Villeplane font toutes partie de sa collection.

Voici quelques videos pour vous présenter Cedric, il saura mieux que nous vous convaincre que le suivre en montagne est un gage de rencontres exceptionnelles avec une faune sauvage…pas si sauvage quand on a l’art de l’approcher.

Cedric Robion dans le parc national du mercantour, stage de faune avec Itinerance
  • Pour la géologie :Les gorges du Cians et de Daluis. Au fond coule le Var pour les gorges de Daluis et le Cians pour les gorges du Cians qui témoignent de la richesse géologique de notre région. Le massif du dôme du Barrot aux terres rouges remarquables et surnommé le Petit Colorado Niçois est entaillé par ces torrents de montagne. Dans les Alpes Maritimes, voici une video qui donne envie :
  • https://www.francetvinfo.fr/decouverte/vacances/les-gorges-du-cians-le-petit-colorado-nicois_1591419.html. Notre blog vous renseignera plus précisément, tout en abordant que des aspects très généralistes. Un géologue confirmé et fin connaisseur de la région est Patrice Tordjman:
Un géologue dans les Alpes du sud

Les romans autour du Mercantour

Pour vous préparer à votre randonnée ou pour déjà rêver à nos montagnes, rien de tel que lire un roman dont les évènements se passent dans le parc national du Mercantour. En outre, ce seront des romans à emporter lors de votre séjour pour être encore plus plongé dans « l’ambiance-mercantour »!

Nés dans la nuit de Caroline Audibert

On ne risquera pas de parler de la faune du Mercantour sans présenter le livre fiction de Caroline Audibert qui est également co-autrice du livre avec Cedric . Faites également connaissance avec elle dans cette video:

  • S


Habitant dans le Mercantour, il nous est apparu nécessaire de conseiller le livre «  nés de la nuit «  de la jeune romancière Caroline Audibert qui vient de paraitre. Si vous souhaitez venir randonner dans le parc national du Mercantour, il sera un excellent compagnon de sentiers et en période de cadeau de Noël, il fera rêver à d’autres appels, faits de mélèzes ondulant, de cimes verdoyantes, de crêtes rocailleuses et de découvertes de la vie animale. Vous pouvez aussi décider de participer à un de nos stages  » faune du Mercantour » avec notre accompagnateur photographe animalier professionnel Cedric Robion qui a justement produit un livre de photos avec les commentaires de Caroline Audibert : Mercantour sauvage.

Nés dans la nuit

C’ est l’expérience à laquelle nous convie l’auteure qui se met dans la peau d’un loup. A travers l’expérience de ce jeune loup du Mercantour, Caroline Audibert nous invite à habiter le monde avec une intelligence de la nature, à nous glisser justement dans la nature et non à essayer comme le font nos ancêtres en Occident depuis des millénaires de vouloir la vaincre. C’est notre conception qui doit changer, comprendre enfin que nous faisant partie de ce Grand Tout. Les Japonais ont une philosophie très différente de la nôtre concernant leur place dans la nature. Elle est faite de respect, d’admiration avec une conscience profonde d’appartenir à une interaction universelle. C’est avant tout un roman poétique qui se passe dans nos montagnes, un roman naturaliste aussi qui interroge sur notre rapport à la nature sauvage et nous intime à la voir autrement. Quant-à nous qui habitons ici, en montagne, ce roman résonne comme une complicité mais qu’en est-il des citadins qui perdent un certain rapport à la nature, soit en l’idéalisant, soit en s’en écartant comme le courant transhumaniste.
Il n’est pas question, justement, dans ce livre, d’idéalisation ou de sentimentalisme tarte-à-la-crème , défenseur des animaux. Rien n’est épargné des déchiquètements des proies, des affûts rudes, des luttes vitales. Son regard est acéré et pragmatique, ni cruel, ni bonasse, c’est la vie telle qu’elle est, dans nos montagnes où la mort, la survie se côtoient, on ne peut pas dire impitoyablement , non plus. C’est comme ça, l’acceptation de ce qui est sans jugement, sans position philosophique inutile. Ce morceau de nuit offre une immersion dans une montagne peuplée de grands corbeaux disputant les dépouilles aux loups, de bouquetins luttant pour la survie dans le froid hivernal, d’humeurs, de senteurs, d’effluves. Comment sentir la terre, essayer d’éveiller ce sens!Et il nous vient tout de suite la vision du loup le flair au vent, humant les exhalaisons de la nuit. Et nous humains, privés de ce sens, en perte du sens de la vie au fond! Et c’est à cette interrogation que nous mène ce livre. A affiner nos perceptions pour plonger dans l’âme des montagnes, à réapprendre à deviner, à écouter l’appel de la vie sauvage.
A travers ce loup du Mercantour, se découvre la venue au monde, les jeux entre louveteaux, le départ en solitaire vers d’autres territoires, la constitution d’une nouvelle meute. Nous sommes loup, nous voyons loup!

Qui est Caroline Audibert?

La princesse du Mercantour

https://www.franceculture.fr/player/export-reecouter?content=c009da92-bcbd-41bd-b9e5-3e732d0cf3dd

Voici une jeune écrivaine amoureuse de nos montagnes. De là nait l’envie de mieux la connaitre puisque nous partageons la même passion pour les montagnes sauvages. C’est avec plaisir que nous suivons son écriture. Elle a eu le Goncourt des animaux en 2019 pour son essai «  Des loups et des hommes ».

Sa conviction est tirée d’une citation de John Muir,  » un été dans la sierra » :Lorsqu’on tire un seul fil de la nature, on découvre qu’il est attaché au reste du monde ».

Source


Parler du loup dans le Mercantour est un engagement car le sujet est sensible et se poser en défenseur du loup donne naissance à polémique. Alors que dire d’un roman qui propose de se mettre à la place du loup et de vivre la nature avec le regard du loup. Bravo pour une courageuse initiative de se transformer en animal sauvage!
Un plaidoyer puissant et déroutant :


Ce livre est une incantation étrange et originale, une forme de plaidoyer écologique, pour dénoncer l’empreinte de plus en plus forte de l’homme-prédateur. La démarche singulière de Caroline nous parle. Parler de sauvage plutôt que de nature, s’ensauvager, revenir à ses sources; accepter les évidences.
« Les animaux s’unissent à la nuit. Les solitudes se dissipent. Tout écoute ce chant qui enfle au-dessus des arbres et court après les étoiles, ce cri de la vie même. Les hommes ne savent rien de tout cela. Ils ne sont pas amoureux de la terre. »
Les thèmes abordés font penser au romancier chilien Luis Sepulveda dans son livre «  le vieux qui lisait des romans d’amour » et prend la défense de la femelle jaguar, puis se réfugie dans ses romans d’amour pour fuir la barbarie des hommes.

Pourquoi nous sommes si intéressés par ce livre? du loup à l’âne ….

Parfois, on se désespère: voilà qu’on cherche nos ânes dans leurs 150 hectares de forêts, de pâturages, de pierres, de roches, de garrigues et de genêts. Et impossible de les trouver. On peut marcher des heures, les appeler, la montagne, mystérieusement, reste calme. Un troupeau de 15 bêtes se terre dans le silence. Ce n’est pas le moment de bouger mais, les yeux plissés, d’admirer le paysage, de se chauffer au soleil, de dédaigner nos appels. Pas un braiment, pas un mouvement. Sont-ils encore là, sont-ils encore partis en goguette comme la chèvre de Monsieur Seguin à vouloir trouver l’herbe plus verte ailleurs. Et alors, on essaie de se mettre à leur place, se glisser dans la peau d’un âne comme Caroline dans sa peau de loup. On imagine des scénarios, quelles ont été leurs sensations, qu’est ce qui ne leur a pas plu. Y-avait-il un loup, justement qui rôdait dans le coin et les a effrayé. Les ânesses sont peureuses et se regroupent vite mais là, ont-elles encore trouvé une astuce pour passer les clotures. Pourquoi cette curiosité, cette manie d’aller ailleurs! C’est comment dans la tête d’un âne? Et en 30 ans, avec nos 40 ânes, on a pu se poser des questions, faire de l’anthropomorphisme car le plus difficile justement est d’éviter la psychologie de l’anthropomorphisme. Nous aimons tous «  anthropomorphes, parler aux plantes, donner un nom à notre voiture ou à notre levain ou encore aux tempêtes comme Alex récemment. Ca nous permet de réhumaniser ce monde difficile!
D’ailleurs, nous avons bien confié notre blog à l’âne philosophe Gédéon qui aujourd’hui n’a pas son mot à dire car parler du loup ne l’inspire pas.

Le langage du livre, parler loup…

Dès les premières phrases, on est frappés par le rythme rapide, l’absence de grammaire, parfois pas d’articles ou pas de verbes alternant avec une impeccable syntaxe. Quand le verbe surgit, il est au présent. Le loup ne pense pas passé ou futur. Le loup vit le présent, à l’affût, il ne peut se permettre de se relâcher. Richesse de vocabulaire aussi, profusion d’adjectifs. L’auteure est entrée dans la peau du loup dès le premier chapitre. Peut-être est-elle restée dans son livre coincée avec sa meute. Qui nous dit qu’elle a voulu sortir du livre. Elle est bien dans ses montagnes sauvages, elle nous dit d’ailleurs, ne faites -pas trop de bruit, vous humains ,respectez-enfin la vie sauvage. Fichez-nous la paix! Peut-être un berger l’a-t-il vu, par un beau matin d’été, renifler la terre goulûment, s’ébrouer, s’ensauvager. Peut-être même qu’il a alors pensé qu’il avait abusé la veille des plantes des montagnes.
Devenez loup, enfoncez-vous dans la nuit, flairez les effluves envoûtantes. Sentez-vous loup dans la forêt.

Et pour finir: » Il faut successivement penser loup, sentir berger, être brebis ou prairie »

Cette citation du « philosophe-pisteur » Baptiste Morisot nous incite également à réfléchir sur notre relation avec la nature et le vivant. Son interprétation des crises actuelles nous enrichit d’une nouvelle prospective qui concerne l’appauvrissement de nos relations au vivant. Son intérêt à conjuguer la pratique du pistage des animaux sauvages dont le loup et la philosophie nous pousse à nous intéresser au réel, au «  grand livre du monde » qui est là , devant notre nez et que nous ne voyons plus alors que nous en faisant intimement partie. L’homme moderne occidental s’est séparé de la nature alors qu’il doit s’en rapprocher, se glisser dedans, se réconcilier avec sa vision simpliste, interagir avec les mécanismes naturels, reconnaitre l’interdépendance, comprendre le tissage de nos liens avec le vivant.

L’arrière-pays d’Olivier Weber

L’arrière-pays

Paru en 2020, ce tout dernier roman du journaliste Oliver Weber nous mène dans les couloirs de la corruption de la côte d’azur. Car, n’oubliez-pas l’ombre de la côte rôde toujours dans nos montagnes qui sont nommées  » arrière-pays ». Arriérés, les montagnards? Corrompus les côtiers? Un jeune berger découvre l’envers du décor de nos montagnes si pures. Va-t-il perdre son innocence? Ce roman noir esquisse une freque impitoyable d’une côte d’azur méconnue. et sombre. Mais Oliver Weber vous fera également aimer ces montagnes où il a lui même été jeune berger. La frontière entre cet arrière-pays et la mer n’est pas que géographique ais aussi une histoire de mentalités!

Qui est Olivier Weber?

Olivier Weber est un écrivain, grand reporter, diplomate et ancien correspondant de guerre. Prix du Livre Européen et Méditerranéen, Prix de l’Aventure, Prix Amerigo Vespucci, Prix Joseph Kessel, Prix Albert Londres

Jusqu’à ce que la mort nous unisse de Karine Giebel ( 2009)

Lac d’Allos, théatre d’un thriller redoutable

Imaginez un polar qui se passe juste là où vous vous rendez, la fleur à la bouche, en marchant tranquillement avec votre ami ou en famille. Un thriller haletant qui va vous mener aux bords du lac d’Allos. Un garde moniteur du parc national du Mercantour est retrouvé mort. Mais nous n’allons rien dévulgacher Qu’y-a-t-il de mieux en vacances qu’un bon vieux polar, le soir au gîte, quand on n’a pas de connexion internet!

Et cerise sur le gateau un téléfilm a été réalisé:

tournage du film dans le parc du Mercantour

Le thriller psychologique de Karine Giebel a été adapté et a été tourné dans la haute vallée du Verdon, à Colmars, dans les montagnes du Mercantour et le lac d’Allos . Il a été récompensé en 2018 par le grand prix du jury au festival du polar de Cognac. Il se déroule au coeur des montagnes que vous allez traverser dans la randonnée  » lacs et cimes du Mercantour ». D’apparence si paisible, ces vallées enfouissent des secrets inavouables que ce beau guide de haute-montagne tente de déterrer…. Vos nerfs vont être mis à rude épreuve dans ce cadre grandiose. Et les héros , Servanne et Vincent vous donneront envie…de randonner à travers les magnifiques paysages décrits !

Les brumes du Mercantour de Jean Siccardi ( 2016)

Une histoire de bergers : ils ne supportent plus leur vie rude , solitaire et sans avenir. Ils rêvent d’évasion au delà de leurs montagnes du Mercantour.

La symphonie des loups ( 2008)

Encore une histoire de bergers, c’est normal, on est dans les montagnes du Mercantour. Voici un récit de confrontation entre l’homme et le loup; sujet bien épineux. Ce prédateur en haut de la chaine alimentaire est en conflit d’intérêt avec le berger. Idées reçues, fantasmes, fake news dirions-nous de nos jours, alimentent un débat houleux. Quant-à vous qui traversez nos vallées, évitez le sujet!

L’homme à l’envers de Fred Vargas ( 1999 )

Livre se passant dans le mercantour: l’homme à l’envers

Voic un incontournable si vous ne l’avez pas déjà lu! Ce road-movie haletant vous fera frémir de peur entre loup et loup-garou. Les loups ont franchi la frontière italienne en 1992 mais que savaient-ils eux, des frontières. Quand on arpente les montagnes du Mercantour, on ne voit pas trop de douaniers, de garde-frontière ou autre signe transfrontalier. Par contre, une brebis italienne ou française produit toujours le même bêlement. Voilà que notre loup du Mercantour devient notre bête du Gévaudan. ce roman de Fred Vargas a contribué à faire connaitre les montagnes du Mercantour et le conflit des bergers avec le loup.ALros, allez-vous rencontrere la Bête du Mercantour au détours des randonnées que nous vous concoctons? Séquence émotion….

Litterature pour enfants

Une semaine de contes dans le Mercantour

Quand un conteur rencontre un autre conteur et qu’ils se mettent à marcher dans les montagnes du Mercantour, ça donne un conte par jour. Vous avez donc les contes du lundi, du mardi etc. Alain Grinda est un conteur, peintre amoureux du ciel du Mercantour et François Barré colporte les histoires et aime les conter à la manière des anciens troubadours, le soir, aux veillées dans les refuges. Vous pourrez ainsi lire ces histoires bien à propos , le soir, à vos enfants; c’est le conte du lièvre et du gypaète, des Patou, de l’imbécile et le Loup, les 3 poils du Diable, Fifi la Marmotte, le gardien du refuge perdu.

Vous avez également l’excellente collection éditée par le parc national du Mercantour : https://boutique.mercantour.eu/42-livres-enfants

Accessibles aux enfants, ces petits livrets foisonnent d’informations et d’illustrations avec des anecdotes de terrain. Vous pourrez ainsi enrichir la semaine de randonnées avec des documents à l’appui qui seront pédagogiques, de vrais cahier de vacances sans même que les enfanst s’en aperçoivent!

Sur l’itinéraire que vous parcourez en famille avec un âne, il sera intéressant de vous procurer le carnet :

  • sur la marmotte
  • le bouquetin
  • le chamois
  • le gypaète barbu
  • les vautours

le loup du Mercantour raconté aux enfants

Le Mercantour raconté aux enfants avec des jeux:

Bienvenue dans le parc national du Mercantour dans la découverte de son histoire, de ses habitants, de sa faune pour enseigner comment préserver ses trésors!

Bibliographie

https://www.franceculture.fr/emissions/de-cause-a-effets-le-magazine-de-lenvironnement/la-voix-est-libre-aveccaroline-audibert

https://www.franceculture.fr/oeuvre/re-ensauvageons-la-france-plaidoyer-pour-une-nature-sauvage-et-libre

De Gilbert Cochet et Stéphane Durand
Actes Sud / coll. Mondes sauvages, pour une nouvelle alliance, 2018

https://www.faune-paca.org/

https://www.lisez.com/livre-grand-format/des-loups-et-des-hommes/9782259268196

https://youtu.be/oaTJMnH4GMg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *