Vacances dans le Mercantour

Les 4 arguments de choc pour passer vos vacances dans le Mercantour cet été
Quel tourisme pour demain? des vacances autrement?

Les 4 arguments de choc pour passer vos vacances dans le Mercantour cet été

1- Merveilles du Mercantour et envies de nature

Dans les Alpes du sud, peu connues des français, il existe des montagnes secrètes dans l’arrière-pays niçois. Bien que ce terme d’arrière-pays ne soit pas bien vendeur, car il peut faire penser que ses habitants sont arriérés, ne dit-on pas  » le crétin des Alpes », il évoque la différence extraordinaire entre la mince côte du littoral surpeuplée et tournée vers la mer et un tourisme dirons-nous moins confidentiel et nos montagnes où peut se développer un tourisme qui va permettre un rapport plus intime avec les locaux pas si arriérés que ça, rassurez-vous. Prenez donc la poudre d’escampette «  destination Mercantour ». Fuyez la ville pour le calme de nos montagnes avec justement ses sentiers tranquilles, sans affluence, et la beauté de nos paysages préservés.
Tiens la poudre d’escampette , savez-vous ce que cette expression veut dire? elle provient du verbe «  estamper » qui signifiait au 17 eme siècle s’enfuir, battre en retraite. Ce terme fait partie du vocabulaire militaire car les armées disposaient les réserves de poudre à l’arrière. Durant une bataille, quand la victoire était compromise et que les troupes reculaient, les porteurs de poudre ne la portaient plus à l’avant du front et décampaient.
Une autre version serait tout aussi imagée : la poudre ou poussière qu’un fuyard soulevait derrière lui. Molière utilisait cette expression dans ses pièces en faisant allusion aux poudres de perlimpinpin que vendaient des charlatans et qui occasionnaient des crampes violentes qui menaient nécessairement à se soulager.
Alors fuyez les villes cap Mercantour et vers le lac d’Allos, plus grand lac d’altitude d’Europe que vous pourrez admirer au dernier jour de notre itinéraire de randonnée  » lacs et cimes du Mercantour »

2- Des randonnées confidentielles

Au coeur du parc national du Mercantour et de la réserve naturelle des gorges de Daluis
On vous parle de distanciation et il est recommandé de ne pas marcher à moins de 2 mètres les uns des autres. Mais ici, dans notre Mercantour, si vous rencontrez 5 randonneurs par jour, c’est un miracle!
Voici un séjour qui a été conçu à partir de l’écogîte de Villeplane, un « camp de base », composé de 2 yourtes et d’un beau bâtiment écologique très cosy, dans un hameau du bout du monde. A partir de ce lieu de vie nous avons imaginé des activités nature pour mieux connaître la région : randonnées au lac d’Allos, plus grand d’altitude d’Europe, baignades dans les torrents, canyoning, escalade, randonnées aquatiques, découverte des marmottes. Entre détente et balades, vous découvrirez ce site magnifique préservé du tourisme de masse et très loin des grands circuits de randonnées.

Paysages du Mercantour

3/ l’itinerance touristique


L’engouement pour la pratique itinérante se confirme. L’être humain n’oublie pas ses origines nomades et son mode de vie initial basé sur le déplacement. Dans les temps anciens, c’est la quête de nourriture qui animait le chasseur ou bien la cueillette. Puis il y eut le temps des pasteurs à la recherche de pâturages pour leurs bêtes. C’est au néolithique que l’homme a commencé à se sédentariser. De nos jours, il n’y a que peu de peuples nomades mais au fond de notre inconscient, il nous reste cette envie , cette excitation de ne pas encore connaitre le lieu où on va dormir ce soir, de devoir se procurer la nourriture du jour ( en l’occurence, un restaurant, ou un endroit de pique-nique!. Il reste la légèreté de n’avoir d’autres préoccupations que le plaisir de la découverte puisque les mammouths ou autres dangers ont disparu!
Entre vagabondages et flâneries, le tourisme d’itinerance réinvente le nomadisme…pour le plaisir!
Ce levier est une chance pour l’attractivité de nos territoires du Mercantour, la découverte douce par la marche du patrimoine, pour les rencontres avec le tissu local, parce qu’il repose sur de petites structures, professionnels de l’accueil, organismes, opérateurs touristiques locaux et non de grands groupes, parce qu’enfin il génère des retombées économiques significatives dans les territoires. Il est également vecteur de socialité et de développement dans des zones désertifiées où d’autres économies s’avèrent moins fiables ou inexistantes. Ces clients en itinerance douce restent pour le moins une semaine , consomment local à l’inverse de cohortes de motards qui traversent en faisant caracoler leur monture, vrombir les moteurs, polluer l’espace sonore et défavoriser l’image de calme et de préservation d’un parc national. Il n’y a pas que les marmottes qui sont dérangées par ce bruit que l’on entend de haut. Ne serait-il pas judicieux de demander à ces motards de ralentir et de savourer les paysages magnifiques qu’ils se pressent de traverser?

née en famille dans le Mercantour

4/Tourisme responsable


Vous avez dit «  tourisme responsable »? Mais au fond, à l’heure où l’écotourisme est promu tourisme de l’été, quels sont véritablement les enjeux de ce type de tourisme. Actuellement à « Itinerance », notre agence qui porte bien son nom, remarquez-le, nous nous posons des questions sur l’impact socio-économique et environnemental de nos randonnées. En tant qu’acteurs d’un certain tourisme, nous nous positionnons pour un tourisme de demain. Nous ne voulons pas augmenter les flux touristiques de façon irréfléchie. Nous avons un trésor méconnu, notre vallée, qui a gardé son authenticité grâce à l’éloignement des centres urbains. La haute vallée du Var est effectivement la plus lointaine des vallées et les Niçois ont toujours préféré la vallée de la Tinée ou de la Vésubie plus proche. La désertification entraine le départ des personnes-ressources. Il est un moment où le tissus social est trop mince et décourage les initiatives. Alors il est vrai que notre vallée n’a pas trop de souci de distanciation sociale, c’est même le contraire : nous souffrons de la distanciation sociale. Au secours, venez-donc ,touristes; amis, agriculteurs, télétravailleurs, venez donc animer nos rues, donner des idées neuves, des initiatives pertinentes, pourf aire du yoga, participer à une chorale, réfléchir au territoire, innover, fairela queue chez le boucher, râler à la mairie pourvoir de l’eau, une piste, un accès, venez recréer la vie, qu’on entende les rires d’enfants fuser dans les hameaux , qu’il n’y ait pas comme seul travail que d’accompagner les anciens vers leur avant dernière demeure, l’EPHAD du coin, une des seules sources de travail. Hélas, le tourisme ,même responsable, de quoi d’ailleurs est-il responsable, le pauvre. Que veut dire «  je choisis de devenir un touriste responsable ». De rester chez soi peut-être? Mais est-ce donc notre destin pour le monde de demain, de se confiner à 100 km tout au plus, de ne plus voyager,

Flâneries en Mercantour

Quel tourisme pour demain? des vacances autrement?


Un petit virus insignifiant a mis à mal l’humanité le temps que notre Terre reprenne un peu son souffle. Nous étions confiants dans une saison touristique 2020 sans problème et sans nous soucier vraiment des problèmes environnementaux. Nous voulons dire par là que bien sûr nous avons pris conscience des enjeux qui nous guettent, ce n’est pas pour rien que nous sommes installés en montagne depuis 40 ans et que nos enfants ont repris notre agence et votre exploitation agricole avec notre troupeau d’ânes. Mais de là à ce que nos craintes se confirment….
Ce virus est donc un coup de semonce et nous oblige à réfléchir, nous professionnels d’un tourisme qui se dit responsable, doux, vert,environnemental, faut-il que nous renoncions à faire découvrir nos montagnes à des citadins en mal de nature parce que leur venue induit un déplacement générateur de pollution? Comment retrouver du sens dans un monde où tout est lié, rien ne se dissocie. où l’absurde se révèle de plus en plus et faut-il donc arrêter de voyager, nous qui recevons surtout une clientèle européenne?
Notre façon de proposer des itinéraires prend en compte l’humain, le respect de l’autre en veillant à des relations économiques équitables et justes à notre niveau. Mais nous sommes confrontés à des réalités d’un secteur de tourisme qui tout en étant une niche a ses dures contraintes de marché. Nous souhaitons participer à la vie économique et sociale de notre vallée en apportant notre contribution tout en restant en adéquation avec notre philosophie de vie qui est de rester une petite agence locale respectueuse de son environnement naturel et surtout ne souhaitant pas le développer outre mesure.

torrent du Mercantour

Vacances tranquilles

Itinerance et le coronavirus:
Dans notre petite vallée isolée, il n’a été recensé aucun cas de coronavirus. L’air pur de montagne et le soleil convainquent tout microbe de se développer dans des milieux plus propices. Nos petits hébergements sont prêts à accueillir sereinement les citadins en manque de grands espaces et ont pris les précautions nécessaires et justes. Un protocole a été établi et s’ajustera au fur et à mesure. Cependant la faible fréquentation touristique de la vallée permet de rassurer les candidats à de belles randonnées. Néanmoins, il est demandé d’avoir à l’esprit que ce séjour en montagne ne sera pas comme dans les conditions habituelles à cause du contexte sanitaire. Il faudra que chacun amène son équipement de protection ( masques, gel) et à respecter les gestes barrière et les règles de vie . Mais prenons de la hauteur par rapport à cette épidémie. Les semaines de confinement nous ont obligé de rester dans des espaces fermés et il est temps pour notre psychisme de pouvoir respirer et prendre un grand bol d’air pur de nos montagnes. Au rythme des ânes pour les petites tribus familiales, ou au rythme de vos pas pour les couples, les paysages alpins défilent au gré des points de vue fabuleux. Aux haltes, les enfants construisent des cabanes de feuilles et de branches ou s’ébattent et s’éclaboussent dans les torrents d’alpages ou encore traquent les marmottes qui se réfugient dans leur terrier sous le cri agacé de l’aigle royal qui n’a pas pu les repérer assez tôt/

Vacances insolites

Nous sommes une petite compagnie de randonnées :
Nous créons des itinéraires inédits depuis bientôt tente ans dans le parc national du Mercantour. Nous sommes donc des créateurs de circuits et notre spécificité est de randonner plusieurs jours car tant qu’à être en montagne, autant y rester le plus longtemps possible. Voici un adage que tout montagnard comprend car il a fait cette expérience intime d’avoir le coeur serré, à la redescente d’un sommet, avec un sentiment de désarroi de quitter ces cimes épurées pour retourner dans le bas monde. Là-haut, les aspirations sont généreuses, les considérations philosophiques exaltantes, les problèmes de la vie rétrécissent au fur et à mesure de la montée. La relativité des choses se révèle à chaque pas.
Nos itinéraires hors normes conduiront vos pas vers des vallées solitaires où le loup s’implante en toute discrétion. Quant-à nous, qui arpentons nos sentiers, nous n’avons pas encore pu en rencontrer un. Dommage!
Nos cimes sont faites de petite herbe tendre et de rochers aiguisés, selon l’humeur du jour, vous pourrez choisir une option «  pelouses à sieste » ou sommet engagé. Il existe dans les Alpes Maritimes tout un réseau de sentiers très bien entretenu et une signalétique exceptionnelle. De plus, à chaque printemps, nous rebalisons nos itinéraires et vérifions qu’ils soient en sécurité.

Vacances en famille

Nous avons une autre spécificité : nos sentiers ont des oreilles…
Nous élevons un troupeau d’ânes randonneurs qui sont de merveilleux compagnons de marche pour les familles ou les amoureux des bêtes. Nous les élevons nous-mêmes pour pouvoir les sélectionner, connaitre leur personnalité et savoir les confier en fonction de tous les paramètres.
Pour ceux qui n’ont pas établi une relation forte avec ces animaux, nous proposons aussi des circuits de petit hôtel de charme en petite auberge avec la logistique des bagages portés par nos soins. Nos hébergements sont des petites structures de 15/20 personnes. Ici, il n’y pas de tourisme de masse et au plus, vous rencontrerez quelques personnes dans la semaine autour du lac d’Allos. La nourriture provient des producteurs locaux, fromage de pays etc. et la cuisine est fait-maison.

lacs du Mercantour


Confidentiel et personnalisé, chaque circuit s’adapte à votre demande. Notre logistique est infaillible, il y a bien longtemps que nous avons essuyé les petits déboires des premiers temps puisque nous proposons depuis fort longtemps cette immersion dans nos montagnes magiques. Le soir, à l’étape, votre chambre vous attend dans des petits gites cosy, accueillants. Les tablées sont remplies de bonnes choses fait maison et en plus l’appétit est aiguisé par la marche. Nous vous offrons une belle itinérance à travers des paysages spectaculaires entre prairies fleuries et alpages à brebis, forêts bruissantes de vie et vallons dénudés aux torrents intrépides et raffraichissants. Ce sont des montagnes d’exception et ce ne sont pas des mots mais une réalité, un privilège que vous vous octroyez! Des itinéraires originaux et authentiques aux hénergements de charme, un compagnon de marche taquin pour les amoureux des bêtes, un road book détaillé , que voulez-vous de plus pour passer des moments inoubliables?

Vacances vertes

Randonnés dans le Mercantour

L’écotourisme est au coeur de notre approche
Il y a 15 ans , nous avons élaboré une charte environnementale et nous avons rejoint depuis peu l’initiative des parcs nationaux français qui a lancé une marque «  Esprit parc »
C’est une volonté de participation, tant pour le visiteur que pour le bénéficiaire, à la vie locale de façon active et solidaire.
Ceci nous mène à considérer ce que veut dire en pratique « ecotourisme ». Maintenant que le greenwashing est passé par là chacun jure de sa bonne foi et de son engagement mais qu’en est-il dans une réalité de terrain?
Quant-à nous voici nos engagements fermes :

  • nous ne proposons que des voyages individuels ou en petit groupe, ce qui se prête mieux à la découverte de la faune paisible du Mercantour.
  • nous contribuons à la protection du patrimoine naturel en diffusant une information précise sur le comportement en montagne.
  • nous participons au développement économique local régulé d’une petite vallée à très faible fréquentation.
  • nous prônons le moins de déchets possibles, utilisons du recyclable etc

Vous viendrez à la rencontre de montagnards du bout du monde, en tous cas, du bout de notre monde. Ce n’est pas par hasard que tous ont choisi de vivre en montagne. C’est aussi un autre mode de vie qui les a attirés ici, la beauté forte et âpre des montagnes y est pour beaucoup: sejour en étoile Il est possible aussi de savourer ces vacances en restant autour de notre écogîte cosy et plein de charme dans un écrin de verdure. De nombreuses activités vous seront proposées : canyioning, escalade,via ferrata, randos aquatiques. Si vous avez l’âme sédentaire, c’est ce qu’il vous faut. Sinon les séjours en itinerance rappelleront pour vous le temps où nous étions chasseurs-cueilleurs: il reste des fraises des bois sur le parcours.

Vacances en montagne

Le parc national du Mercantour
C’est sa situation exceptionnelle entre mer et montagne qui confère son particularisme. Le massif du Mercantour présente des singularités propres à sa position méridionale sur la chaîne des Alpes. Son ciel bleu et limpide lui est donné par la présence de la Méditerranée qui n’est pas loin à vol d’oiseau. Le climat est clément et propice à la randonnée estivale.
Sa flore comporte 2 000 espèces de plantes, dont 200 rares et 30 endémiques. Sa faune se compose de 77 espèces de mammifères – dont les 6 ongulés sauvages que l’on trouve en France ( chamois, bouquetin, mouflon ) et le loup – et 198 espèces d’oiseaux( aigle royal, circaète, vautour fauve, gypaète etc). C’est dans ce vaste territoire de montagnes qui culmine à plus de 3000 m que nous vous convions à venir découvrir la richesse biologique et la beauté paysagère. Territoire incontesté du gypaète barbu, de l’aigle royal , du bouquetin agacé par vos intrusions dans son espace, du chamois curieux qui hésite parfois à vous tenir compagnie le temps d’une montée, ardue pour vous, élégante pour lui.

  • BIBLIOGRAPHIE
  • https://randoxygene.departement06.fr/randoxygene-8938.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *