Plaidoyer pour les petites agences de randonnées

Minuscule du Mercantour

Pourquoi choisir une petite agence locale pour randonner dans le Mercantour est un exemple de tourisme vert et responsable ?

« Small is beautiful » : qui se souvient de ce titre de l’économiste anglais E.F Schumacher dans les années 70 sur une société à la mesure de l’homme. Il tenait d’ailleurs cette phrase du philosophe autrichien Leopold Kohr, premier concepteur d’un retour à la vie en petites communautés pour retrouver une échelle humaine. Il reçut par ailleurs le prix nobel alternatif en 1983. The Right Livelihood Award Foundation, la fondation du « prix Nobel alternatif » qui pose les bases d’un nouvel équilibre entre l’homme et la nature :Voici une citation de ce livre« D’un point de vue économique, le noyau central de la sagesse est la pérennité. Nous devons étudier l’économie du durable. Rien ne peut avoir de signification économique, à moins que sa poursuite à longue échéance ne puisse se concevoir sans sombrer dans l’absurde. […] La pérennité est incompatible avec une attitude de rapace, qui juge favorablement le fait que « ce qui était luxe pour nos pères est devenu nécessité pour nous ». »

L’écotourisme et les petites agences de randonnée

papillon du Mercantour

Dans le domaine de l’environnement, c’est maintenant l’écotourisme qui porte ces valeurs d’un monde plus juste, plus équilibré. Et dans le petit microcosme du tourisme de randonnée, il se voudrait un plaidoyer pour les petites structures locales. Les gros mangent les petits, c’est la malédiction du monde capitaliste : du profit pour le profit. Mais, dans nos montagnes,comment être à contre-courant, sortir de cette situation inextricable, quand on est un petit agence qui se targue fièrement d’être locale et indépendante. De telles structures ont-elles encore la possibilité d’exister dans cette course?
Nous croyons à Itinérance qu’il y a encore une brèche dans un tourisme de niche qui ne doit pas être phagocyté par les grands tour-opérateurs. La petite économie qu’une agence locale de randonnée procure à une vallée doit être préservée. Et ceci pour plusieurs raisons :
La petite agence locale vit dans le milieu socio-économique et en connait les enjeux. Son regard sur la montagne n’est pas de la voir seulement comme un terrain de jeu ou un revenu mais avant tout comme lieu de vie à respecter.Elle participe donc au développement économique :

  • les enfants vont à l’école communale et ils participent aux animations : cours de batterie d’escalade, de ski etc
  • il y a du monde pour imaginer des manifestations comme des « assiettes littéraires, des stages de théâtre, des stages de yoga.
  • les services communaux sont maintenus, les routes entretenues etc

La petite agence participe à la lutte contre la désertification des vallées et rajeunit le peuplement. Les grandes agences de randonnée laissent bien sûr un bel impact économique dans les montagnes , font vivre des accompagnateurs mais en aucun cas ne s’impliquent dans la réalité locale. Ils ont une offre de centaines de voyages et leurs interlocuteurs au téléphone se noient dans ces offres et au fond ne sont que des intermédiaires. Une petite agence locale est experte de la destination dans laquelle elle vit. Elle peut adapter sa proposition à vos envies en tenant compte des bons plans de la région et sait dénicher des hébergements hors des circuits « booking.com ». De plus , elle est joignable en permanence, réactive et à l’écoute des demandes particulières.

Le tourisme responsable

Flore Mercantour

Le tourisme responsable n’existe que par son corollaire « l’éco-consommateur ». Cela passe nécessairement par un choix du consommateur vers un prestataire local. N’oublions-pas qu’être un bon éco-consommateur demande une réflexion sur les conséquences de ses achats, si ça minimise l’impact environnemental ou social.
« Quand on pense, il suffirait de ne plus les acheter pour que ça ne se vende pas » disait Coluche

C’est la même démarche que d’acheter ses livres dans des librairies indépendantes et non sur Amazon. Mais nous savons tous que nous allons à la facilité car nous n’avons pas beaucoup de temps. Et c’est un cercle infernal car les grandes structures ont pris d’assaut Google et paient pour un référencement top 1er page. Alors les petits agences locales sont toutes en dixième page!

Itinerance et l’écotourisme

La roche trouée ALpes du sud

A Itinerance-Trekking, l’écotourisme est au coeur de notre approche
Il y a 15 ans , nous avions élaboré une charte environnementale et nous avons rejoint depuis peu l’initiative des parcs nationaux français qui a lancé une marque «  Esprit parc »


C’est une volonté de participation, tant pour le visiteur que pour le bénéficiaire, à la vie locale de façon active et solidaire.
Ceci nous mène à considérer ce que veut dire en pratique « ecotourisme ». Maintenant que le greenwashing est passé par là chacun jure de sa bonne foi et de son engagement mais qu’en est-il dans une réalité de terrain?

  • Garantir aux visiteurs la découverte de paysages de qualité et du patrimoine architectural local
  • Intégrer au maximum le lieu de séjour et les activités à l’environnement
  • Valoriser la gestion environnementale de l’établissement
  • Faire passer un message sur le territoire, la vie en montagne et la nature
  • Permettre une rencontre authentique avec l’habitant
  • Lier notre produit au territoire
  • Privilégier les transports collectifs et déplacements doux

Nous sommes une petite compagnie de randonnées :
Depuis bientôt trente ans, nous imaginons des itinéraires inédits dans le parc national du Mercantour. Nous sommes donc des créateurs de circuits de plusieurs jours car tant qu’à être en montagne, autant y rester le plus longtemps possible. Voici un adage que tout montagnard comprend car il a fait cette expérience intime d’avoir le coeur serré, en quittant les cimes avec un sentiment de désarroi pour retourner dans le bas monde. Là-haut, les aspirations sont généreuses, les considérations philosophiques exaltantes, les problèmes de la vie rétrécissent au fur et à mesure de la montée. La relativité des choses se révèle à chaque pas.
Nos itinéraires hors normes conduiront vos pas vers des vallées solitaires où le loup s’implante en toute discrétion. Quant-à nous, qui arpentons nos sentiers, nous n’avons pas encore pu en rencontrer un. Dommage!
Nos cimes sont faites de petite herbe tendre et de rochers aiguisés, selon l’humeur du jour, vous pourrez choisir une option «  pelouses à sieste » ou sommet engagé. Il existe dans les Alpes Maritimes tout un réseau de sentiers très bien entretenu et une signalétique exceptionnelle. De plus, à chaque printemps, nous rebalisons nos itinéraires et vérifions qu’ils soient en sécurité.

Randonnées pour famille: nos sentiers ont des oreilles

Lac d’Allos avec les ânes d’Itinerance

Nos sentiers ont des oreilles…
Nous élevons un troupeau d’ânes randonneurs qui sont de merveilleux compagnons de marche pour les familles ou les amoureux des bêtes. Nous les élevons nous-mêmes pour pouvoir les sélectionner, connaitre leur personnalité et savoir les confier en fonction de tous les paramètres.
Pour ceux qui n’ont pas établi une relation forte avec ces animaux, nous proposons aussi des circuits de petit hôtel de charme en petite auberge avec la logistique des bagages portés par nos soins. Nos hébergements sont des petites structures de 15/20 personnes. Ici, il n’y pas de tourisme de masse et au plus, vous rencontrerez quelques personnes dans la semaine autour du lac d’Allos. La nourriture provient des producteurs locaux, fromage de pays etc. et la cuisine est fait-maison.
Confidentiel et personnalisé, chaque circuit s’adapte à votre demande. Notre logistique est infaillible ( presque), il y a bien longtemps que nous avons essuyé les petits déboires des premiers temps puisque nous proposons depuis fort longtemps cette immersion dans nos montagnes magiques.

Slow tourisme: une autre façon d’envisager les vacances

lacs Mercantour

Vous connaissez le mouvement Slow food » mouvement dont le but est d’offrir une redécouverte du vrai goût d’une nourriture de qualité. Dérivé de cet élan ,il existe maintenant le slow tourisme . Cliquez sur cette randonnée que nous proposons et que nous avons nommée  » Flâneries en Mercantour ».

Ce voyage est recommandé pour ceux qui …
-A l’inverse de l’itinérance, pour ceux qui veulent se poser et admirer et qui sont plus intéressés par de petites balades que par de grands circuits

  • A l’inverse de l’itinérance, pour ceux qui veulent se poser et admirer et qui sont plus intéressés par de petites balades que par de grands circuits
  • Etre ici et maintenant… loin de tout
  • Aux amoureux du farniente, à ceux qui revendiquent le droit de ne rien faire si ce n’est contempler un papillon se posant délicatement sur un orchis, voici donc un séjour « à la cool douce» .

On voit donc que le slow tourisme c’est bien prendre son temps en privilégiant les destinations proches. Place à la détente et au repos ! L’idée est simple : se laisser aller et profiter de ses vacances sans pression ni vitesse.

Déconnecter: la détox digitale!

À l’inverse de votre quotidien digitalisé et numérisé, le slow tourisme c’est aussi faciliter l’échange et la reconnexion à la nature et à ses proches. Les enfants lâcheront leur écran…vous aussi! Et le soir à l’étape vous redécouvrirez les rires autour de jeux de société ou vous feuilleterez un bouquin,comme dans l’ancien temps! Pendant la randonnée, c’est autour de vos aventures avec votre âne que vous échangerez . Profitez-en pour opérer une digital détox et recharger les batteries ! Pour les stressés, sachez que nous proposons des stages de randonnée et méditation

Privilégier la proximité

Le slow tourisme c’est avant tout un comportement touristique différent. L’objectif est de s’accorder du temps pour découvrir sereinement l’endroit où vous avez posé vos bagages. Le tourisme lent c’est partir à la rencontre des locaux, partager un bout de leur quotidien et laisser la place à l’imprévu ainsi qu’à l’émotion.

Voyager autrement

Voyageons autrement: https://www.voyageons-autrement.com/ est un portail d’informations engagé dans le tourisme solidaire et responsable. Vous pouvez prolonger leur action en diffusant leur site et profiter de leurs conseils
– pour choisir votre prochaine destination,
– pour découvrir des voyages thématiques,
– pour trouver une agence de voyage engagée « Tourisme Responsable »

Le parc national du Mercantour, destination idéale d’écotourisme

Gorges De Daluis

C’est sa situation exceptionnelle entre mer et montagne qui confère son particularisme. Le massif du Mercantour présente des singularités propres à sa position méridionale sur la chaîne des Alpes. Son ciel bleu et limpide lui est donné par la présence de la Méditerranée qui n’est pas loin à vol d’oiseau. Le climat est clément et propice à la randonnée estivale.
Sa flore comporte 2 000 espèces de plantes, dont 200 rares et 30 endémiques.Sa faune se compose de 77 espèces de mammifères – dont les 6 ongulés sauvages que l’on trouve en France ( chamois, bouquetin, mouflon ) et le loup – et 198 espèces d’oiseaux( aigle royal, circaète, vautour fauve, gypaète etc). C’est dans ce vaste territoire de montagnes qui culmine à plus de 3000 m que nous vous convions à venir découvrir la richesse biologique et la beauté paysagère.

Ecotourisme et développement durable

Partant du fait que le tourisme est l’une des industries les plus importantes au monde, son potentiel à contribuer au développement durable est non négligeable. C’est pourquoi l’écotourisme apparaît comme une solution substantielle en matière de durabilité, notamment pour son apport à l’économie locale ainsi qu’à la conservation et la protection de la nature et des écosystèmes. Parmi ses bénéfices : la création d’emplois pour les populations locales et les autochtones, la multiplication d’espaces protégés ou encore la sensibilisation du voyageur à l’impact positif d’un tourisme plus vert.

Le mot de Gédéon,notre âne randonneur philosophe sur le tourisme vert:

on peut brouter la biodiversité

Ce qu’en disent les spécialistes: »le tourisme vert est une forme de voyage responsable visant à préserver la biodiversité et les ressources culturelles d’une zone naturelle. Générateur d’emplois pour les populations locales, il rassemble toutes les formes de tourisme pratiquées en milieu naturel qui tendent à minimiser l’empreinte écologique des voyageurs sur l’environnement ». 

Gédéon : Bon, oui, si je résume le tourisme vert: ça crée de l’emploi pour les ânes et on peut brouter la biodiversité, elle est tendre et verte comme l’herbe et on est un déplacement doux ….tout doux surtout avec les enfants!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *