Notre différence :
Dans le drôle de dédale de cette consommation de l 'Himalaya, vous n'avez bien souvent qu'une idée générale des chaînes de montagne. Alors, bien sûr, les noms prestigieux comme "camp de base de l'Everest, tour des Annapurnas" fonctionnent comme des marques de lessive: plus blanc que blanc !
Mais ce que vous ne savez pas, ce que personne n'ose dire car ce n'est pas vendeur, c'est que ce sont des centaines de marcheurs qui, comme vous, les pauvres, s'élancent du lodge ou de leur tente, à 8 heures pétantes, après avoir avalé de gras eggs and bacon; armés de ces bâtons-décathlon qui n'ont rien de celui du pélerin !
Et le mythe s'effondre pour ceux qui ont encore une âme de poète.

Ceux qui se reconnaissent dans ce besoin de grandes solitudes, loin des sentiers touristiques, peuvent cliquer tout de suite sur la page de nos ecotreks.

Pour les autres, ceux qui doivent tuer le mythe, qui ont été bercés par les récits du passage du Thorong La, ou l'arrivée à l'aéroport de Lukla, nous pourrons mettre notre équipe à votre service. Nous vous fournirons des fiches techniques détaillées à la demande. Soyons honnêtes, notre seule différence ne sera pas dans les itinéraires qui sont tous conditionnés par des obligations de bivouacs ou d'arrêts dans les villages mais dans notre originalité avec notre équipe de tamangs, une ethnie tibéto-birmane constituée de solides gaillards enjoués, correctements payés et bien équipés et de notre cuisinier, véritable pro des «momos»( raviolis tibétains cuits à la vapeur).

 Nous avons envie de vous faire découvrir :

- le Dolpo, prisé des français, depuis le film d'Eric Valli. Prenez garde, Mesdames, à ne pas tomber... amoureuses des beaux et fiers tibétains enturbannés de rouge, que l'on croise sur des chemins de vertige où on se réfugie vite en amont pour laisser passer des yaks très occupés à grogner. Ne laissez pas les tibétaines jauger votre compagnon, non plus. Leurs moeurs n'ont rien à nous envier et leur liberté rieuse se lit dans l'invite audacieuse de leur regard.

 

- le Mustang, attention, tout se complique : que va-t-on faire à retourner dans notre monde matérialiste si on se perd dans le mysticisme de ces déserts extraordinaires où quelques oasis apaisent à peine la soif d'illumination des anachorètes qui hantent encore les grottes perchées qui truffent les falaises rouges?