LE PARC NATIONAL DU MERCANTOUR ET LES HEBERGEMENTS DE MONTAGNE

GITES, REFUGES, MAISONS, HOTELS, CHAMBRES D'HOTES, ECOGITES, YOURTES.

Certains hébergements comme l'auberge de Sauze ou encore l'auberge de Val Pelens n'ont pas de site Internet. Que voulez-vous, ils ont assez de monde comme ça; c'est sans doute comme dans l'ancien temps, la réputation qui prévaut, ça vaut mieux que la première page de Google, non ? Ouf, on est sauvés, mais pour combien de temps encore la daube aux raviolis maison de Bernadette pourra-t-elle concurencer les vilains robots algorythmiques de ce vieux Google?


- Sur le circuit Miroirs d'azur du Mercantour et " Lacs et cimes du Mercantour"

Chez Julie, un ancien hôtel de village tout rénové qui appartenait au papa : Nos hébergements ont maintenant pour la plupart des sites personnels.

Chez Karine et Jean-Jouis, un hôtel ** charmant

L'auberge de montagne communale: www.auberge-roche-grande.com/

chez Celia à la ferme du Poussinet. Vous pouvez même visionner une video

chez Gudrun et Daniel à Estenc , une ferme d'exception

Une petite video de la ferme des Louics?

Le refuge "class:" de la Cantonnière une petite video

le refuge du bout du bout du bout de tout en haut de la vallée: vous serez contents d'y arriver: la Cayolle. Une video haute montagne pour voir votre itinéraire du lendemain en passant au col de la petite Cayolle!



- Sur le circuit Mercantour à pas de loup:

Et voilà et voilà qu'on va bien tomber d'accord, finalement, les hébergements les plus atypiques on ne les trouve pas sur Internet. Ca va même devenir une référence dernier cri:" ne sommes pas sur Internet": voilà un gage que vous n'allez pas vous retrouver avec beaucoup de monde et c'est " Chez Guylaine", tout simplement aux Tourres, on ne clique pas dessus, il n'y a pas de lien, il faut y aller, c'est tout et c'est extraordinaire... Allez, on va vous faire un peu peur avec cette petite mise en garde mais ne vous inquiétez pas, avant tout, nos hébergements sont " comme à la maison".

Et puis, ceux qui ont l'habitude des grands hôtels frémissent certainement d'effroi à l'idée d'arriver avec leur âne dans un établissement de grand standing qui n'a de toutes façons pas sa place dans nos charmantes vallées.

Chez Patricia et Patrick au " Chant du Mêlé":

La suite ...

La montagne, les gîtes et notre société...
Il était une fois une société qui engendrait des besoins inconnus jusqu’alors dans nos montagnes : les vacances et ce qui va avec : les activités, le confort, le besoin de nature authentique.
Belle affaire se dirent les professionnels du tourisme mais en montagne, ils se heurtèrent très vite à un paramètre incontournable: les montagnes, au plus c’est sauvage, au plus les hébergements sont rustiques et simples, au plus les transports sont compliqués et longs.
A ceux qui usaient de la traditionnelle tournée des pommeaux de douche et des rabattants de cuvettes de water closet, fut donc infligé un cruel dilemme : confort or not confort?
Ce qui pour eux revenait à dire “ to be or not to be” puisqu’il est des individus étranges qui mesurent leur standing à l’éloignement de la salle d’eau de leur chambre à coucher.
La présence inconditionnelle et rapprochée des commodités dans nos gîtes, refuges et même petits hôtels posait problème puisqu’il est encore par chez nous des corridors avec un fond du couloir où on s’adonnerait tous aux mêmes ablutions!
La rutilance des carreaux émaillés et des bidets made in société manufacturée remplaçait donc la vue sur les montagnes comme critère de valeur et exigence.
Se profilerait-il à l’horizon de sinistres hôtels à toilettes rapprochées au bout de routes à trois voies?
Quant-à nous, ici, nous avons préféré appliquer un adage bien simple : ” la montagne, ça se gagne”, et pour certains, ça peut passer par les toilettes collectives.
Tous les chemins après tout mènent au détachement, parait-il.
Nos hébergements sont parfois d’un confort sans prétention. Ce qui fait leur simplicité , leur charme et leur authenticité.

Et c’est le moment de rappeler ce qu’est un gîte à l’origine : c’est une maison en montagne où on accueille culturelles et qui partagent ces lieux plus ou moins confortables dans le respect de chacun. Ils aident à la vaisselle, à mettre la table et participent à une vie collective comme dans une grande famille. Personne n’est là pour vous ” servir “.
Il n’y a pas de clés aux portes ( sauf à la demande ) et depuis 25 ans, on n’a assisté à aucun vol.
Voici un état d’esprit immatériel et idéaliste transmis depuis des générations par les montagnards dans tous les gîtes et refuges d’Europe, mais si vous ne comprenez pas ces petites précisions, un gîte ne serait qu’un banal hôtel.
Il y a de plus en plus de gens qui viennent à la montagne sans connaître ces “ règles “ de vie et qui se méprennent sur les conditions d’accueil.
Vous avez été conquis par la beauté et la pureté des paysages? Alors, payez aussi votre tribut à la montagne en renonçant le temps d’une semaine aux valeurs somme toute subjectives du confort moderne, sinon, d’autres montagnes mieux équipées mais plus fréquentées vous attendent.
Mais laissez-nous encore croire qu’il existe des gens amoureux des espaces préservés, capables de laisser le confort de côté le temps de splendides vacances dans nos montagnes préservées des grands courants touristiques.

En savoir plus

Découvrez les hébergements randonnées avec ânes
L'âne et vousMercantour avec un âne